Communiqué de presse | Day 1

Grand trafic d'athlètes, un millier, au départ (et arrivée) le samedi 14 juillet, dans les trois courses (30, 55 et 105 km) du Grand Trail Courmayeur, dans sa sixième édition. Contrairement au passé, les départs et les arrivées ont eu comme épicentre Piazza Brocherel, dans le centre de Courmayeur, à l'avantage d'accueil des spectateurs. Un choix qui trouve heureux et met d’accord: les sportifs, les touristes - surtout des étrangers - et certainement les sponsors et les commerçants aussi.

Parti à 9 heures, avec 300 autres "collègues", après trois heures et trois minutes, arrive le vainqueur des 30 kilomètres, le jeune Kevin Houlné, âgé de 29 ans, né à Colmar, en Alsace. Venant du cyclisme sur route (il était dans l’équipe nationale française) il y a ans qu’il arrive au monde du trail running, s'entraînant dans les quelques temps libres qui lui laisse sa profession d'ingénieur en génie civil. Il  franche la ligne d’arrivée après un sprint longue la surpeuplée Via Roma, car le deuxième classé, le lombard Andrea Meoli, pendant dix ans sur les sentiers de la piste, arrive avec seulement 7 secondes de retard. Cinq minutes après le podium masculin est défini avec l'arrivée du valdotain Gianluca Borrione, 25 ans et deux ans dans le monde du trail.

Français est également le vainqueur des 30 kilomètres féminins, Marie Janod, vingt-deux du Jura. Un athlète qui a commencé à courir dans les montagnes très jeune car il a 6 ans de piste derrière lui. L'étudiant en biologie, qui a fermé en 3 heures 50 minutes et 47 secondes, a laissé dérrière soi la Suisse Vanessa Armelao (3.55.31) et l’Italienne Gisella Zuccarotto (4.12.59).

Italienne la victoire dans 55 kilomètres (parti à 7 heures). Chez les hommes, la première place revient à Fabio Cavallo (6.39.04), 33 ans, électricien de profession et athlète de haut niveau également dans le ski alpinisme. A suivre le Norvégien Terje Sandness 6,43.59 et l'ecossais Colin Thorton (6,50,01).

Dans le classement féminin a excellé la genoise Simona Gambaro (7.43.33) devant la britannique Holly Rush (7.46.02) et la norvégienne Elisabeth Borgersen (8.04.07)

Beaucoup d'étrangers au classement et c'est l'un des records du Grand Trail Courmayeur 2018 qui, en plus d'avoir presque doublé le nombre de concurrents par rapport à l'année dernière, a également vu une plus grande représentation des pays de l'autre côté de la frontière: 36.

Alors que les arrivées de la course courte et intermédiaire continuent, plus de 300 athlètes impliqués dans la course longue, les 105 km, sont encore dans la course. En passant plus temps sur les sentiers, ils affrontent de courts et, tenu compte de la chaleur, régénérants orages et des névés en plus,tous auparavant sécurisés. Les premières arrivées sont prévues dans l'obscurité avec les lampes frontales allumées, derrière lesquelles vous pourrez découvrir les valdotains Franco Collé et Giuliano Cavallo, qui courent le long des sentiers d'altitude presque côte à côte.